Réglementations et préconnisations Normes rejet des eaux

Réglementation et préconisations

 

Le rejet des eaux de lavage doit être pris en compte lors de la création de la piste de lavage. Suivant le type de rejet et le type de raccordement, les obligations ne sont pas les mêmes. Ces obligations sont donc à prendre en compte dès le début de la conception de la station de lavage poids-lourd.

Portique de lavage poids-lourd avec rejet des eaux

 

Rejet dans le réseau d’eau industrielle

Les rejets des eaux de lavage doit se faire dans le réseau d’eau industrielle, parfois appelé “EU” mais à ne pas confondre avec le réseau d’eaux usées domestiques.

Avant rejet, les eaux doivent d’abord subir un déshuilage et un débourbage. Un dispositif appelé séparateur hydrocarbure doit donc être installé. Celui-ci devant assurer, à la sortie, une teneur en hydrocarbure de 5 mg/L maximum.

Dans tous les cas, les prescriptions techniques applicables au niveau des aires de lavage sont déterminées par le règlement sanitaire départemental des services de l’eau de la DREAL de votre région.

Afin de limiter les rejets et la consommation d’eau, un système de recyclage des eaux peut être installé en complément de votre portique de lavage poids-lourd.

 

Rejet en milieu naturel ou en réseau d'eaux pluviales

Le rejet direct vers le milieu naturel sans traitement est interdit depuis la loi sur l'eau de 1992.

Sous certaines conditions, le rejet peut être possible en respectant un certain nombre de seuils contrôlables par une analyse de l’eau.

Dans ce cas, en complément du dispositif de déshuilage et débourbage, une station de traitement biologique devra être installée afin de retraiter les eaux avant rejet.

Dans ce cas également, les prescriptions techniques et la validation se fera via le service de de l’eau de la DREAL.

 

Décantation, débourbage et déshuilage : le séparateur d’hydrocarbures

Dans tous les cas de rejets, les eaux de la station de lavage devront impérativement subir un traitement de débourbage et déshuilage.

Le dispositif permettant cela s'appelle un séparateur d’hydrocarbures.

Il s’agit d’un appareil enterré la plupart du temps qui permet de retenir les hydrocarbures que contiennent les eaux de lavage.

La première partie du dispositif bloque les boues et autres particules décantables.

Les eaux passent ensuite à travers un filtre coalesceur afin de retenir les particules d'hydrocarbures en suspension pour former un film qui migre de bas en haut, se retrouvant ainsi piégé en surface.

Le système doit être équipé d’un dispositif de sécurité en cas de déversement d’hydrocarbures en grande quantité.

Station de lavage avec système de recyclage

Un portique de lavage poids-lourds peut être équipé d’une station de recyclage biologique des eaux de lavage. Ce dispositif comprend de nombreux avantages.

 

Rejets

Un dispositif de recyclage biologique permet d’obtenir des performances autorisant le rejet en milieu naturel (arrêté du 02 février 1998).

 

Qualité de l’eau

Les systèmes de recyclage biologique des eaux permettent une utilisation sur le portique de lavage poids lourd de 100% de l’eau en provenance du système de recyclage. Autant sur les cycles de lavage que sur les cycles de rinçage. Les eaux peuvent être également utilisées pour les systèmes de lavage haute pression, lavage châssis et autres dispositifs nécessitant l’utilisation d’une pompe spécifique. Les taux de recyclage sont quand à eux de 75 à 90% suivant le niveau de pollution des eaux à traiter.

 

Facilité d’utilisation

Un dispositif de recyclage biologique fonctionne automatiquement et sans odeurs en assurant la protection du personnel contre les risques sanitaires.